Skip to content

Jury International

geroges bollonGeorges Bollon

Georges Bollon est le co-fondateur et co-organisateur du Festival du Court Métrage de Clermont-Ferrand (France), la plus grande manifestation mondiale consacrée aux films courts (plus de 160 000 spectateurs et 3500 professionnels du monde entier). Il est l’un des membres de l’association Sauve qui peut le court métrage, un collectif qui organise en plus du festival et du marché du film court de Clermont-Ferrand, la Commission du Film Auvergne et le Pôle Régional d’Education aux Images. Il a mis en place la section Court d’Histoire qui travaille sur les rapports entre le cinéma et l’Histoire. Comme la plupart des membres du collectif, il assume différentes tâches aussi bien artistiques qu’administratives. Il a également été scénariste ou assistant sur différents courts métrages en Région Auvergne et a réalisé le court métrage Lointain (1985), mention au Festival d’Oberhausen en 1986.

 

Thomas coumansThomas Coumans

Comédien diplomé de l’INSAS depuis 2006, Thomas Coumans jongle avec les spectacles de théâtre, de rue ou de marionnettes. Il se passionne également pour la danse et le mouvement et travaille sur différents projets notamment avec la Kosmokompany et la Compagnie If Human. Il a déjà tourné dans une cinquantaine de films, sous la direction d’Alain Berliner, Anne Fontaine, Joachim Lafosse ou encore Harry Cleven. L’an dernier, le BSFF lui a remis le Prix d’interprétation pour Tout va bien de Laurent Scheid. Côté actualité, on le retrouvera à l’affiche du film espagnol Lobos Sucios de Simon Casal de Miguel, de L’Outsider de Christophe Barratier qui sort prochainement et dans le prochain film de Michael Roskam.

 

Isabelle de hertoghIsabelle de Hertogh

Photo © Valérie Nagant

100% artiste, Isabelle De Hertogh termine ses études au Conservatoire Royal de Bruxelles en 1999 et démarre son parcours sur les planches avant d’enchaîner dans quelques téléfilms et séries télé. Mais très vite, le cinéma vient la chercher. Depuis près de quinze ans, elle compile d’incroyables expériences, parmi lesquelles Hasta la vista de Geoffrey Enthoven, Salaud on t’aime de Claude Lelouch, Baby Balloon de Stefan Liberski, Les Enfants de Timpelbach de Nicolas Bary ainsi qu’une apparition clin d’oeil dans le prochain Abel et Gordon, Lost in Paris. Côté courts, on a pu la voir dans Rae d’Emmanuelle Nicot, primé au BSFF en 2013, Nous sommes tous des êtres penchés de Simon Lelouch avec Patrick Descamps, Le Miroir de Sébastien Rossignol, ou encore Sacré Charlemagne d’Adrien François. On pourra bientôt la voir sur les écrans dans La Fille de Brest d’Emmanuelle Bercot ainsi que dans le nouveau film de Sandrine Bonnaire.

 

Catherine SaléeCatherine Salée

Quand elle ne partage pas un pan émouvant de La Vie d’Adèle, Catherine Salée met régulièrement ses talents d’actrice au service de Joachim Lafosse (Les Chevaliers blancs, Nue Propriété), Xavier Seron et Méryl Fortunat-Rossi (L’Ours noir) ou encore Delphine Noëls (Post Partum). Boostée par La Trève en dix épisodes qu’elle vient d’opérer sur La Une pour Mathieu Donck, la comédienne excelle également sur les planches belges et internationales.

 

 

nicolas testaNicola Testa

Photo © Athos Burez

Auteur, compositeur et interprète, Nicola Testa est aussi réalisateur et comédien. Après avoir étudié à l’IAD et à la Kleine Académie, il lance son projet musical à la pop synthétique et flamboyante. Après l’EP Wanderland sorti en 2011, c’est avec son premier album, No More Rainbows, qu’il marque les esprits. Onze morceaux mêlant ombre et lumière, écrits, composés et interprétés en anglais par Nicola Testa et coréalisés avec le producteur Antoine Gaillet (Julien Doré, M83, Talisco, François & The Atlas Mountains...). Réalisateur de tous ses clips avec Martin Landmeters, il écrit et interprète également les décors et créations sonores de nombreux spectacles dont Hystéries d’Alexis Van Stratum, Pouillot du Collectif des Passeurs, Charabia de la Compagnie Grenadine ainsi que Keep Going et Frozen de la Compagnie 3637.

 

Samuel TheisSamuel Theis

Né en 1978, Samuel Theis étudie d’abord l’art dramatique à l’École Nationale Supérieure des Arts et Techniques du Théâtre. Il intègre ensuite l’atelier scénario de La Fémis avant de réaliser son premier long métrage, Party Girl, inspiré de la vie de sa propre mère. À la frontière entre documentaire et fiction, les membres de sa famille y jouent leurs propres rôles. Le film, coréalisé avec Marie Amachoukeli et Claire Burger, ouvre la sélection Un Certain Regard à Cannes en 2014 et obtient la Caméra d’or. Samuel Theis est également comédien (La Princesse de MontpensierNos Futurs) et metteur en scène de théâtre (Juste la fin du monde de Jean-Luc Lagarce, Prix Théâtre 13 Jeunes metteurs en scène en 2011).